éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualités1000 librairiesforeign rightscontact


céytuIntranQu’îllitésNumériqueNewsletter


Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer

Littérature — collection de poche Z/a



trier par   Date de parution   Auteur   Titre

Dany Laferrière
Le Charme des après-midi sans fin

À cette seule évocation – le Charme des après-midi sans fin – on rêve aux jours délicieux de l’enfance et de l’adolescence. Et c’est tout le petit monde gravitant à Petit-Goâve autour de Vieux Os qui vient nous griser...




William Saroyan
Maman, je t’adore

Roman traduit de l’anglais (États-Unis) par Annie Blanchet
Maman, je t’adore conte la jolie aventure, en forme de numéro de duettistes, d’une mère et de sa fille à la ville et sur les planches.




Nii Ayikwei Parkes
Notre quelque part

Roman traduit de l’anglais (Ghana) par Sika Fakambi

Meilleur premier roman étranger, sélection Lire
Prix Mahogany

Prix Laure Bataillon 2014 de la meilleure œuvre traduite
Prix Baudelaire de la traduction 2014
Porté à merveille par une traduction qui mêle français classique et langue populaire d’Afrique de l’Ouest, ce roman époustouflant nous laisse pantelants, heureux de la traversée d’un monde si singulier.




Jean-Marie Blas de Roblès
Là où les tigres sont chez eux

Prix Médicis 2008 — Prix du roman Fnac 2008 — Prix du Jury Jean Giono 2008

Roman palimpseste qui joue à merveille des mises en abyme et des vertiges.





Pascal Garnier
Comment va la douleur ?

Roman
Bernard, un loser candide rencontre Simon, un dandy tueur à gages,  et le hasard fait bien les choses : Simon a de l’argent, et Bernard, tout son temps. Il sera son chauffeur pour sa dernière mission. 
Pascal Garnier met en scène avec lucidité, humour et un trésor de délicatesse un périple improbable, pour un tandem incongru.




Dany Laferrière
Le Cri des oiseaux fous

Roman

Maintenant que son ami Gasner vient d'être assasiné par les tontons macoutes, Vieux-Os ne peut plus rentrer chez lui. Commence alors une folle nuit où, accompagné par les dieux vaudou, il parcourt les rues de Port-au-Prince pour dire adieu à ses amis et à ses amours, avant de prendre l’avion pour Montréal, qui ne l’attend pas.




R. K. Narayan
Le Guide et la Danseuse

Roman traduit de l’anglais (Inde) par Anne-Cécile Padoux

« Une satire grinçante qui dénonce l’imposture d'un prophète et la crédulité de ses adeptes. »  Lire
Une fiction aventureuse, un faux gourou, les chimères des passions, et l’humour inimitable du grand Narayan !




Auður Ava Ólafsdóttir
Rosa candida

Roman traduit de l’islandais par Catherine Eyjólfsson

C’est dans une serre que le jeune Arnljótur aura aimé Anna une amie d’un ami, un petit bout de nuit, et l’aura mise innocemment enceinte. Un roman d’une candeur désopilante.




William Saroyan
Papa, tu es fou

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Danièle Clément
Malibu, années 50, il a dix ans et raconte sa connivence avec un papa écrivain qui lui transmet la joie de vivre comme celle d'écrire. Un style et une fraîcheur de ton éblouissants.




Marie Vieux-Chauvet
Amour, Colère et Folie

Postface de Dany Laferrière
de l’Académie française

« Voilà que quarante-six ans après qu’on l’a réduite au silence (l’horreur absolue pour un écrivain), la voix claire et pure de cette romancière lucide et indomptable refait surface. Une dernière chance pour entendre son chant. »

Dany Laferrière





Leo Perutz
La Troisième Balle

Roman traduit de l’allemand par Jean-Claude Capèle

Emblème des œuvres à venir, la Troisième Balle, premier roman de Leo Perutz, emprunte la forme d’un labyrinthe baroque et savamment construit, où le réel historique et l’imaginaire fantastique, étrange, métaphysique, ne cessent de se télescoper.




Zoyâ Pirzâd
Comme tous les après-midi

Nouvelles traduites du persan (Iran) par Christophe Balaÿ
Par la simplicité et la sobriété de son style, Zoyâ Pirzâd épingle comme un papillon rare la fuite du temps et déjoue d’un regard incisif les pièges de la vie qui passe.




Leo Perutz
Le Maître du Jugement dernier

Roman traduit de l’allemand par Jean-Claude Capèle
Une enquête en forme de roman halluciné où sont abordés, avec une intuition aiguë des ressorts de l’inconscient et de la logique, les thèmes du dédoublement et de la violence autodestructrice. Un roman qui nous hante bien longtemps après l’avoir lu.




Hubert Haddad
La Condition magique

Grand Prix du roman de la SGDL
Un roman prodigue, un roman philosophe autour de la figure du grand Descartes, emblème de la raison triomphante ou planche de salut.




R. K. Narayan
Dans la chambre obscure

Roman traduit de l’anglais (Inde) par Anne-Cécile Padoux
Le sublime portrait d'une femme qui se révolte.




Georges Perec
Nouveaux jeux intéressants

Présenté par Jacques Bens et Bernard Magné

Fidèle à son goût pour l’exhaustivité, Perec nous offre dans ces Nouveaux jeux intéressants un éventail à peu près complet de jeux de lettres et de logique.





Frédérick Tristan
Le Singe égal du ciel

Roman
Chef-d’œuvre épique dans la lignée du Xiyou ji (La Pérégrination vers l’Ouest) et des meilleurs romans d’aventure, voici une fabuleuse saga initiatique à la chinoise.




Georges Perec
Perec/rinations

Présenté par Bernard Magné
Georges Perec nous offre, sous les apparences d’un jeu de piste ou d’un Paris mode d’emploi, un reflet miniature, jubilatoire et fidèle de son travail d’écrivain.




Boubacar Boris Diop
Murambi, le livre des ossements

Roman
« Ce roman est un miracle. Murambi, le livre des ossements confirme ma certitude qu’après un génocide, seul l’art peut essayer de redonner du sens. Avec Murambi, Boubacar Boris Diop nous offre un roman puissant, terrible et beau. » Toni Morrison




Chantal Creusot
Mai en automne

Roman
Saisissant et nostalgique, proche de l’univers balzacien et du désenchantement flaubertien, Mai en automne renfloue tout un monde oublié qui se remet à vivre et palpiter. Un roman gigogne qui se déploie à la manière des grandes sagas.




< 1 . 2 . 3 >


Zoyâ Pirzâd

Romancière, nouvelliste hors pair, Zoyâ Pirzâd, née à Abadan d’un père iranien d’origine russe et d’une mère arménienne, fait partie de ces auteurs iraniens majeurs qui ouvrent sur le monde l’écriture persane sans rien céder de leur singularité. Découverte par Zulma en 2007, elle a reçu le Prix Courrier International du meilleur livre étranger en 2009 pour le Goût âpre des kakis.

Après C’est moi qui éteins les lumières (Z/a, mai 2013), Zulma reprend dans sa collection de poche Comme tous les après-midi, qui a permis au public français de découvrir Zoyâ Pirzâd.