éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualités1000 librairiesforeign rightscontact


céytuapuléeIntranQu’îllitésNumériqueNewsletter


Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer


Abdourahman A. Waberi


Abdourahman A. Waberi est né en 1965 à Djibouti, il vit entre Paris et Washington. Depuis le Pays sans ombre (1994), premier volume d’une trilogie consacrée à son pays d’origine, jusqu’à la Divine Chanson (Prix Louis Guilloux 2015), son œuvre romanesque est traduite dans une douzaine de langues.

Abdourahman A. Waberi chez Zulma
N’hésitez pas à cliquer sur chaque livre pour découvrir tous ses formats disponibles.
Actualités et rencontres avec Abdourahman A. Waberi

01/11/2017 Abdourahman A. Waberi invité des Ateliers de la pensée – Dakar
Les Ateliers de la pensée se dérouleront à Dakar du 1er au 4 novembre. Ces ateliers réuniront une quarantaine d'écrivains et d'intellectuels, dont Abdourahman A. Waberi, autour de la thématique « Condition Planétaire et Politique du Vivant ».

10/11/2017 Abdourahman A. Waberi invité du 15e Salon du livre de Chaumont
Abdourahman A. Waberi se rendra à la 15e édition du salon du livre de Chaumont les 10 et 11 novembre.

18/11/2017 Abdourahman A. Waberi, Makenzy Orcel & James Noël au Salon du livre de L'Häy-les-roses
Abdourahman A. Waberi, Makenzy Orcel & James Noël se rendront au Salon du livre de L'Häy-les-Roses les samedi 18 et dimanche 19 novembre.

06/12/2017 Abdourahman A. Waberi invité d'honneur de la Prince Claus Awards Ceremony, Pays-Bas
Abdourahman A. Waberi sera l'invité d'honner de la Prince Claus Awards Ceremony, qui récompense chaque année de nombreux écrivains et artistes.

Les rencontres passées avec Abdourahman A. Waberi
Coups de cœur des libraires

La Divine Chanson
Librairie L'Armitière
« LA DIVINE CHANSON est un roman, un roman amoureux qui s’empare d’une vie exemplaire, celle d’un chanteur, compositeur, poète afro-américain né à Chicago en 1949, dont nul ne saurait méconnaître l’immense génie et la rude destinée : Gil Scott-Heron, réinventé ici sous le nom de Sammy l’enchanteur. Décidément plus humain que bien des bipèdes, c’est un vieux chat roux recueilli dans une rue de Harlem qui nous entraîne, en groupie de proximité, partout où la Divine Chanson continue de tourner, à travers les ghettos noirs ou sur les scènes internationales du jazz, de New York, Paris ou Berlin – ce “grand courant électrique qui rivalise avec le Gulf Stream”.

Et ce n’est pas un moindre mérite du roman que de nous faire découvrir et aimer ce “Bob Dylan noir”, depuis l’arrière-pays de l’enfance, “quelque part entre Clarksdale, Mississippi et Savannah, Tennessee”, dans le solide giron de Lily, la grand-mère tant aimée, jusqu’aux années de fulgurance. Au terme de ce mémorable et bouleversant voyage, la DIVINE CHANSON ne nous quittera plus, par la fantaisie du chat romancier. »





La Divine Chanson
Librairie Charybde
« Écoutez la grande et belle histoire de la légende vivante que fut Sammy Kamau-Williams ! Une histoire contée par Paris, étrange chat aux sept vies et multiples propriétaires et qui accompagna les dernières années de celui qui fut poète, chanteur de soul/jazz, acteur de lutte pour les droits des Afro-américains et tant d’autres choses encore. Mais qui fut aussi un homme poursuivit par ces démons, rongé par la drogue et dont chaque renaissance artistique tenait du miracle… Si Abdourahman Waberi n’utilise pas ici directement le nom de Gil Scott-Heron et le recouvre d’un pseudonyme transparent, c’est pour mieux clamer sa volonté de rester dans les territoires de la fiction. Sa Divine Chanson parvient miraculeusement à concilier une totale subjectivité de point de vue avec un grand respect de la véritable biographie de l’artiste (insistant notamment sur la place importante que les femmes ont tenue dans sa vie). Et si son étonnant narrateur emprunte parfois de sinueux chemins de traverse, c’est pour mieux revenir sur la lutte des Noirs pour leurs droits civiques, égratigner d’un coup de patte le “règne” de Michael Bloomberg à New York ou évoquer la trajectoire étonnante du père de Gil Scott-Heron…

Le tout dessine une mosaïque qui parvient à rendre le charisme, l’aura propre aux artistes hors du commun (magnifiques passages évoquant les ambiances des derniers concerts) tout autant qu’à réinscrire la trajectoire d’un homme intègre et intransigeant dans le contexte d’une époque.

Un roman superbe qui donne une furieuse envie de réécouter d’une traite toute la discographie du grand Gil. »





La Divine Chanson
Librairie L'Embarcadère

« Une vie exemplaire racontée par un chat soufi en un roman concis et poétique.

Abdourahman A. Waberi rend ici un hommage magnifique à l’enchanteur Gil Scott-Heron, qui donne une envie intense d’écouter ou de réécouter sa musique. »




La Divine Chanson
Librairie du Rivage
« Connaissez-vous Gil Scott-Heron ? Peut-être pas. Moi non plus, jusqu’à la lecture de LA DIVINE CHANSON. Considéré comme le Bob Dylan noir, précurseur du slam et du rap, Gil Scott-Heron est avant tout un poète et un musicien au destin chaotique, illuminé par la présence de sa grand-mère qui l’a élevé, renforcé par un engagement politique, contre Nixon et Reagan en particulier, mais également marqué par la violence et la drogue. “The revolution will not be televised”, poème chanté, hymne du black power, est largement marqué par les références à la société américaine et par le constat que le changement n’arrivera pas sans un rejet de ce mode de vie. Dans LA DIVINE CHANSON, Abdourahman Waberi réinvente magistralement l’écriture biographique en composant un récit à multiples facettes et en confiant la narration à un chat, compagnon de vie de “Sammy l’enchanteur”. Suivant les pérégrinations de ce troubadour de New York à Paris, Berlin, le matou se fait greffier des personnages qui ont traversé la vie de Gil Scott-Heron pour nous rendre toute la dimension de ce génie des mots. »




La Divine Chanson
Librairie Acropole
« Un style virtuose pour un personnage hors du commun. » Aurélie




La Divine Chanson
Librairie La Manoeuvre
« La vie de Gil Scott-Heron contée par un chat soufi... Une lecture idéale pour (re)découvrir cet immense artiste. » Sophie Rinck




La Divine Chanson
L'Arbre à Lettres Bastille
« Des moments vraiment de magie pure (...) Ce texte là s'apprécie essentiellement pour sa qualité littéraire. Il y a beaucoup de passages qui sont de la prose proche de la poésie. »




La Divine Chanson
Librairie La Préface
« Un roman autour du musicien-chanteur-compositeur Gil Scott-Heron. Abourahman A. Waberi a choisi des voies détournées pour évoquer la vie de cet homme aux positions politiques engagées et aux textes mélodieusement féroces, en créant un chat narrateur d'une grande sagesse à l'esprit affûté. À lire d'une traite avant d'aller réécouter tous les morceaux de Gil Scott-Heron. »




La Divine Chanson
Librairie Café la Suite
« Un hommage au musicien-poète noir américain Gil Scott-Heron disparu en 2011. Qui rend cet hommage ? Ah, surprise, c'est tout le bonheur de ce roman... Et je vous promets des pages malicieuses, déchirantes et poétiques !
Un grand coup de cœur de janvier ! »




La Divine Chanson
Librairie Le Cadran lunaire
« Séduisante de bout en bout, sa prose se révèle concise, incarnée et délicate. On se surprend souvent à relire des phrases pour en apprécier toute leur beauté. À la fois hommage et réflexion sur l’artiste, la DIVINE CHANSON est une de ces belles lectures qui se distingue par sa musique si singulière. »




La Divine Chanson
Les Sandales d'Empédocle
« Waberi nous emmène sur les traces du “Bob Dylan noir” et ressuscite avec la DIVINE CHANSON l’âme de Gil Scott-Heron. (...) La narration confiée à un vieux chat roux rescapé de Harlem rend la lecture jubilatoire. »




La Divine Chanson
Librairie Le Carnet à spirales
« La puissance d'un conte africain, la profondeur d'un blues et la fantaisie d'un jazz envoûtant... Rien que cela. Cette divine chanson est une divine surprise, un moment rare de lecture. Sous les griffes du narrateur, un chat vivant sa septième et ultime vie, Gil Scott-Heron renaît. Tantôt exceptionnelle mais aussi régulièrement affligeante sa courte vie sera ainsi décrite entre spiritualité et réalité artistique. Un être sans compromis sur son art, sur le rôle potentiel (essentiel) de la musique dans l'évolution des droits des Noirs, sur son intégrité totale et parfois excessive dans la création, dans son oeuvre. Passionnante également la DIVINE CHANSON l'est par ses personnages : le père Reginald Kamau, absent, footballeur, fêtard puis retiré de la vie ; la magnifique et incroyable grand-mère Lily Williams, personnage haut en couleur vouant à son petit-fils une admiration totale, conteuse ; la mère ; Sappho... Mais aussi ceux que l'on croise : écrivains, chanteurs, musiciens... »




La Divine Chanson
Librairie Sauramps
Coup de cœur de la librairie !